Cimetière Britannique - pernois

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

LES SERVICES > Culture > Lieux de mémoire

Le cimetiére Britanique se situe à la sortie de Pernes, sur la D 70, en direction de Sachin-Les-Pernes .
La présence d'un arc de triomphe à l'entrée s'explique par le nombre de tombes que posséde ce cimetiére.


 

Le département du Pas-de-Calais

possède les trois-quarts des cimetières militaires de la « Grande-Guerre » : neuf français, vingt allemands,
un portugais, un tchèque, un chinois, dix-sept mixtes et environ 250 dépendant de l’ancien Empire Britannique, le
Commonwealth.
Dès 1914, Fabian Ware, membre de la Croix rouge britannique, veille à signaler toutes les croix de bois. Localiser, enregistrer des milliers de
tombes devient la mission du Graves Registration Commission.
Une loi de 1915 dispose, pour la permanence des cimetières, que la Nation Française doit acquérir les parcelles pour en faire don à l’Empire
britannique. Chaque stèle comporte un maximum d’informations : du nom à la religion.
Ces lieux de mémoire ne sont pas classés monuments historiques, et méritent un infini respect.



La présence du cimetière Britannique à Pernes.


Au matin du 9 avril, le
Général Von Quast lance ses neuf divisions à l’assaut des troupes britanniques et portugaises, qui tiennent un front de 14 kilomètres entre Givenchy et Armentières. Le front est enfoncé. L’ennemie atteint une ligne allant de Givenchy à l’Est      d’Ypres via Locon, la forêt de Nieppe, Merris, Locre, Wormezeele.

Bailleul, Merville, Estaires et Armentières sont entre les mains allemandes.
Face à cette avancée ennemi, les hôpitaux de Campagne 1 et 4 du Corps Canadien s’installent à Pernes et commencent le Cimetière Militaire. Ils restent jusqu’en juillet 1918.
En mai, arrivent les Unités 6 et 22, suivies en Août par la 13. Ces trois unités restent jusqu’en septembre. La majeure partie des tombes furent creusées par ces trois unités.
Les soldats qui reposent à Pernes ont été tués ou mortellement blessés lors de cette offensive.   
Après l’Armistice, des corps sont inhumés en provenance des cimetières provisoires d’Anvin et de Wavans. (Carré VI, Rangée C, Tombes 2 à 13).
Après la guerre, cinq soldats Portugais et vingt-et-un prisonniers Allemands reposaient en ce lieu.
Après la Libération de 1945, 18 soldats de trois unités britanniques furent inhumés ici.
Les Pernois qui ont vécu la Libération se rappelleront les trois
Bren Carrier détruits par les Allemands entre Pernes et Valhuon, les 3 et 4 septembre 1944.

Article rédigé grâce aux nombreux documents et les connaissances de Monsieur Daniel GUYOT.

 

  Les demandes de renseignements

concernant l’emplacement des sépultures individuelles et des monuments aux morts en France peuvent être adressées aux bureaux indiqués ci-dessous.
Il est également possible de faire une recherche par nom de famille, sur la page du
Debt of Honour Register (registre de la dette d’honneur), une base de données disponible sur le site Web de la Commission, www.cwgc.org


  


Commonwealth War Graves Commission
Head Office
2 Marlow Road
Maidenhead
Berkshire
SL6 7DX
Royaume-Uni
Tél. : +44 (0) 1628 507200 / Fax : +44 (0) 1628 771208
E-mail: casualty.enq@cwgc.org


Commonwealth War Graves Commission
Région France
Rue Angèle Richard
62217 Beaurains
France
Tél. : +44 (0) 3 21 21 77 00 / Fax: +44 (0) 3 21 21 77 10
E-mail: france.area@cwgc.org


 
Retourner au contenu | Retourner au menu