Le rachat de crédit : une opération risquée ?

De nombreux emprunteurs renégocient de plus en plus leurs crédits pour supporter une seule mensualité. Cette solution représente un excellent moyen de rééquilibrer votre trésorerie pour éviter une déchéance financière. Toutefois, elle peut aggraver votre surendettement si vous effectuez de mauvais choix. Découvrez le rachat de crédits et les mesures à prendre pour profiter de ses principaux avantages.

Rachat de crédit, la solution de référence contre le surendettement

Un problème sanitaire, une mésentente familiale ou un malheureux incident professionnel peut totalement bouleverser votre équilibre budgétaire. La situation devient généralement alarmante lorsque vous devez payer plusieurs mensualités et supporter parallèlement d’autres dépenses importantes. Face à une telle situation, seul un rachat de crédit peut vous éviter une déchéance financière. Cette solution reste très prisée compte tenu de ses multiples avantages.

  • Elle permet le regroupement de vos différents emprunts en cours en un crédit unique. Cela simplifie aussi les tractations puisque vous échangerez avec moins d’interlocuteurs. Vous aurez également à gérer moins de paperasseries. À l’issue des négociations, vous ne paierez qu’une seule mensualité.
  • Vous supportez un taux d’intérêt plus avantageux. Cela réduit vos charges financières périodiques. Cela vous permet de dégager des ressources pour subvenir à vos besoins. Cela vous aide à rembourser vos dettes avec davantage de facilité. Cette solution se révèle pratique pour anticiper une perte d’emploi, une baisse de revenu ou un départ à la retraite. Toutefois, le paiement s’échelonnera sur une plus longue période.
  • Vous pouvez également profiter d’une opération de rachat de crédit pour négocier une nouvelle avance de trésorerie. Vous pouvez solliciter ce complément pour acquérir un bien immobilier ou une voiture pour exécuter des travaux de rénovation.

Personne ne peut le contester, le rachat de crédit représente une véritable aubaine. Cette opération vous préserve de la déchéance financière et vous aide à régler vos difficultés de trésorerie. Toutefois, vous ne devez pas perdre de vue les risques. En effet, elle implique systématiquement un accroissement des intérêts à supporter. Elle impose également un allongement plus ou moins important de la durée de remboursement. Pour éviter de vous retrouver dans une situation embarrassante, vous devez prendre le temps d’étudier les propositions des différents établissements financiers pour identifier celle qui répond le mieux à vos attentes. Pour réaliser une excellente opération, consultez les offres de rachat de crédit sur le site rachat-de.credit.

Rachat de crédit, la nécessité de réduire les coûts de l’opération

En violation de l’article L 312-10 du Code la consommation, certains prêteurs estiment que le regroupement de vos emprunts existants n’implique aucune contrepartie financière. Cette fausse assertion pourrait vous conduire à effectuer de mauvais choix. La renégociation génère des frais additionnels que la banque répercutera sur le taux annuel effectif global (TAEG) du nouveau crédit consenti.

  • L’établissement chargé du rachat de crédit devra forcément dédommager chacun des anciens prêteurs. La loi le contraint à payer des pénalités de remboursement anticipé. Cette réglementation s’applique à tous les crédits souscrits après le 1er mai 2011. Le montant de l’amende varie entre 0,5 et 3 % du capital restant dû.
  • Les frais de dossier représentent également d’importantes charges à supporter. Leur taux oscille entre 1 et 7 % du crédit renégocié.
  • Certains établissements financiers exigent des garanties pour le nouvel emprunt. Cela peut prendre la forme d’une hypothèque ou d’une caution. Cela concerne souvent les rachats de crédit immobilier comme les frais d’assurance.

Ces différents éléments prouvent bien que la renégociation de crédit a bien un coût que la banque vous imputera. Les frais à supporter varient d’un établissement à un autre. Vous ne devez pas les sous-estimer. Tenez-en compte pour choisir votre prêteur. Étudiez chaque offre dans les détails pour minimiser les risques financiers et réduire vos charges.

Rachat de crédit, un arbitrage obligatoire entre le coût et la durée

Le second risque de cette opération se situe à cette étape. Les prêteurs se présentent généralement comme des conseilleurs qui souhaitent uniquement vous sauver de la déchéance financière. Ils cherchent avant tout à vendre des services et à maximiser leurs profits. Vous devez focaliser vos analyses sur le taux d’intérêt et la durée de paiement. Trois situations se présentent généralement.

  • Vous pouvez obtenir une réduction de vos mensualités en demandant un allongement du délai de remboursement. Cela aboutit très souvent à une hausse du coût global du crédit.
  • Certains emprunteurs parviennent à négocier un taux d’intérêt plus avantageux. Cela leur permet de baisser la somme à payer périodiquement sans changer l’échéance de règlement définitif.
  • Une autre solution consiste à verser une mensualité plus élevée pour solder rapidement le crédit et réaliser des économies.

La première option reste la plus prisée par les personnes désireuses d’éviter un surendettement. Vous devez bien étudier les propositions pour identifier l’offre qui répond le plus à votre situation. N’hésitez surtout pas à négocier avec le prêteur pour obtenir des concessions. Le rachat de crédit à taux variable paraît assez risqué compte tenu des incertitudes. Les intérêts supportés peuvent brutalement grimper à une échéance. Vous vous retrouverez pris au piège si votre budget ne vous permet de faire face à votre engagement financier.

Rachat de crédit, la nécessité de prendre des précautions

Cette opération offre aux emprunteurs en difficulté une véritable bouffée d’oxygène. Mais, cela ne doit pas les pousser à tomber dans la facilité. Considérez cette proposition comme une aubaine pour libérer un peu de ressources pour mieux subvenir à vos besoins. N’en profitez pas pour demander une avance de trésorerie si vous n’espérez pas suffisamment d’entrées d’argent pour faire face aux engagements qui en découleront. N’abusez pas des facilités offertes par votre banquier à court terme. Acceptez une mensualité qui correspond véritable à vos revenus. Évitez de contracter d’autres emprunts avant la fin du remboursement. Prenez de bonnes décisions tout surendettement ultérieur.

En définitive, le rachat de crédit représente une opération financière à part entière. Vous devez étudier les offres disponibles et négocier intelligemment pour réduire au maximum les risques qui en découlent. Cela vous permettra de profiter de tous les avantages offerts par cette solution.

L'information :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here